Lettre pastorale du Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine, Dimanche de l’Orthodoxie de l’an de grâce du Seigneur 2020


télécharger la pastorale

 Lettre pastorale du Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine, Dimanche de l’Orthodoxie de l’an de grâce du Seigneur 2020

À LA SAINTE COMMUNAUTE MONASTIQUE, AU REVEREND CLERGE ET AUX FIDELES BIEN-AIMES DU PATRIARCAT DE ROUMANIE

Grâce, miséricorde et paix de la part de Dieu Père, Fils et Saint-Esprit, et de la nôtre, bénédiction paternelle !

Très-Révérends et Révérends Pères, serviteurs de l’autel, Fidèles bien-aimés,

La période nous sommes est d’une richesse toute particulière pour notre vie intérieure, et d’une beauté spirituelle saisissante qu’exprime de manière incomparable le déroulement des offices liturgiques que nous avons parcourus lors de cette première semaine de Carême.

L’appel de ces textes à reconnaître en nous cet état de péché et à nous efforcer, par le repentir, de tendre vers la mesure de la stature parfaite du Christ (Éphésiens 4, 13), a embrasé nos âmes en ces premiers jours du saint Jeûne menant vers la Pâque. [...]

Le premier Dimanche du Grand Carême, dit « Dimanche de l’Orthodoxie », constitue un appel à cultiver notre identité spirituelle et à répondre à l’appel du Christ notre Seigneur : Suis-Moi (Jean 1, 43), qui apparaît dans l’Évangile.

Dans la société contemporaine plongée dans confusion, l’orthodoxie de la vie consiste à confesser la vraie foi par le témoignage intègre de notre vie quotidienne. Alors, à notre tour, nous pourrons adresser à nos semblables l’invitation de l’Apôtre Philippe : Viens et vois ! (Jean 1, 46). [...]

C’est l’expression vivante et lumineuse de la vraie foi par la communion liturgique qui est avant tout célébrée le Dimanche de l’Orthodoxie. Cette fête tire son origine dans les années 726-843, lorsque ceux qui vénéraient les saintes icônes furent brimés par les iconoclastes. [...]

Le VIIe Concile Œcuménique, qui se tint à Constantinople du 24 septembre au 11 octobre 787, débattit le problème de l’iconoclasme.

Par le consensus des saints Pères qui y participèrent, la tradition de l’Église relative à la vénération des saintes icônes fut réaffirmée, et l’enseignement orthodoxe à leur sujet y fut formulé. [...]

Peu après, l’Église connut une nouvelle période de bannissement des saintes icônes, et la victoire définitive de l’Orthodoxie contre l’iconoclasme fut proclamée en l’an 843, lors du premier Dimanche du saint Jeûne.

En souvenir de cette victoire, on organise en cette fête, jusqu’à aujourd’hui, une procession avec les saintes icônes, marquant ainsi la confession de foi des fidèles orthodoxes.

Fidèles bien-aimés qui confessez la vraie foi,

À travers la vénération des saintes icônes, ce Dimanche de l’Orthodoxie nous appelle à découvrir l’image du Dieu éternel imprimée en l’homme (cf. Genèse 1, 26- 27), dont découle également l’immortalité de son âme. Saint Athanase le Grand, en son Traité sur l’Incarnation du Verbe, affirme que Dieu a donné à l’homme non seulement l’existence, mais encore la capacité de Le connaître et de vivre éternellement en communion avec Lui1.

Bouleversé par de multiples problèmes et tentations auxquels il ne parvient plus à faire face, l’homme d’aujourd’hui ne trouve plus le temps de cultiver en lui l’image de Dieu, en vue de parvenir à la ressemblance du Dieu Saint, c’est-à-dire à la sainteté. [...]

Ainsi, du ciel, les saints de Dieu, représentés sur les icônes, nous guident et prient pour nous, à toute heure et en tout lieu, parce qu’en eux œuvre la grâce du Christ-Seigneur, Lui qui est le même hier, aujourd’hui et éternellement (Hébreux 13, 8).

En parvenant à cette connaissance de la vocation de l’homme à gagner la sainteté par la communion avec Dieu, le Seul Saint, nous comprendrons le besoin qu’a l’homme de guérir du péché comme existence égoïste, pour découvrir la joie de la communion avec Dieu et avec nos semblables, dès ici-bas et dans l’éternité.

Ainsi le saint Apôtre Paul nous exhorte-t-il : Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur (Hébreux 12, 14).

Fils et filles bien-aimés dans le Seigneur,

Afin de souligner la généreuse contribution des communautés ecclésiales dans l’aide aux nécessiteux, et comme réponse concrète à l’amour miséricordieux du Christ célébré dans la Liturgie eucharistique, le Saint Synode de l’Église Orthodoxe de Roumanie a consacré l’année 2020 à la mémoire des bienfaiteurs de l’Église.

1 Cf. ATHANASE D’ALEXANDRIE, Sur l’incarnation du Verbe, Ch. Kannengiesser, SC 199, Cerf, Paris 1973.

L’organisation de la bienfaisance dans l’Église au cours des siècles constitue un modèle que notre Église suit jusqu’à aujourd’hui. Plus de 800 institutions, projets et programmes d’œuvres sociales organisés et soutenus par l’Église Orthodoxe de Roumanie représentent un témoignage vivant de l’égard qu’elle accorde à l’homme qui se trouve dans la pauvreté et la souffrance.

Ainsi, la vocation à l’amour miséricordieux du fidèle généreux peut s’exprimer dans les œuvres de bienfaisance concrètes d’aide aux nécessiteux.

C’est la raison pour laquelle, tout particulièrement en ce temps de Carême lumineux, nous avons l’occasion de témoigner de notre amour miséricordieux et humble envers les hommes souffrants. [...]

Notre Église adresse une telle exhortation, en ce premier Dimanche du saint Jeûne, en organisant une collecte pour le Fond Central Missionaire, en vue de soutenir les projets pastoraux, missionnaires et sociaux de l’Église Orthodoxe de Roumanie.

Nous vous exhortons ainsi, avec tout notre amour paternel, à venir en aide à l’œuvre missionnaire des paroisses isolées et vieillissantes, toujours plus nombreuses, où des prêtres assidus et dévoués servent Dieu et les hommes.

Grâce à la contribution de tous, l’œuvre philanthropique et bienfaisante de l’Église dans la société, en soutien aux nécessiteux, deviendra plus large et efficace, car en effet, qui a pitié du pauvre prête au Seigneur, qui lui rendra selon son œuvre (Proverbes, 19, 17). [...]

Rendant grâce au Seigneur pour Ses innombrables largesses déversées sur nous, nous souhaitons à tous une ascension spirituelle bienfaisante au long de ce Grand Carême au bout duquel nous rencontrerons le Christ Crucifié et Ressuscité, afin que notre joie soit parfaite (2 Jean 1, 12).

Nous vous adressons notre bénédiction paternelle par les mots du  saint  Apôtre Paul : Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soit avec vous tous (2 Corinthiens 13, 13).

Le président du Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine,

† DANIEL

Archevêque de Bucarest, Métropolite de Munténie et de Dobroudgea,

Lieutenant du trône de Césarée de Cappadoce et Patriarche de l’Église Orthodoxe Roumaine

avec tout le Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine

8 Mars 2020

Actualités

Programme des évêques de la MOREOM pour Dimanche 29 mars 2020

Célébration de la Divine Liturgie dans le 4-ème Dimanche du Grand Carême (de Saint Jean Climaque – Guérison de l’épileptique ; Sermon sur la montagne ; Béatitudes)

» lire la suite

Programme des évêques de la MOREOM pour Mercredi 25 mars 2020

Annonciation de la Très-Sainte Vierge Marie

» lire la suite

Programme des évêques de la MOREOM pour Dimanche 22 mars 2020

3ème Dimanche du Grand Carême (de la Sainte Croix)

» lire la suite

Programme des évêques de la MOREOM pour Dimanche 15 mars 2020

Célébration de la Divine Liturgie dans le 2-ème Dimanche du Grand Carême (de Saint Grégoire Palamas – Guérison du paralytique de Capharnaüm)

» lire la suite

Exhortation pastorale adressée aux diocèses de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale

» lire la suite

Lettre pastorale du Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine, Dimanche de l’Orthodoxie de l’an de grâce du Seigneur 2020

» lire la suite